Normes pour le Carême (2023)

Le temps liturgique du Carême commence le 22 février. Les normes qui suivent s’appliquent aux fidèles de l’archidiocèse d’Ottawa-Cornwall pendant le Carême.

Normes pour le Carême

Le Mercredi des Cendres et le Vendredi saint sont des jours de jeûne et d’abstinence. Les autres vendredis sont des jours d’abstinence.

Tous les fidèles de 18 à 59 ans sont soumis à la loi du jeûne, à moins d’en être empêchés par une mauvaise santé. Les jours de jeûne comprennent un repas complet avec deux petits repas qui suffiraient pour maintenir la force et qui peuvent être pris selon ses propres besoins. Manger entre les repas n’est pas permis, cependant on peut boire.

Tous les fidèles de 14 ans et plus sont soumis à la loi de l’abstinence de viande, à moins d’en être empêchés par une mauvaise santé. Dans l’archidiocèse d’Ottawa-Cornwall, la consommation de viande n’est pas autorisée le Mercredi des Cendres, le Vendredi saint, et tous les vendredis du carême.[1] Les catholiques peuvent, les vendredis du carême, lui substituer des œuvres de charité ou des exercices de piété. C’est l’Archevêque qui mandate cette norme pour le bien-être spirituel des fidèles.

Le retrait de l’eau bénite des bénitiers pendant le temps du Carême n’est pas autorisé (CDF Prot. N. 569/00/L 14 mars 2000).

Le recouvrement des croix et des images dès le cinquième dimanche du Carême peut être observée.

Le Carême est un temps pénitentiel. Les pratiques religieuses telles que la participation à la messe quotidienne, la célébration du Sacrement de la réconciliation, du chemin de la croix ainsi que les œuvres de charité et les actes d’abnégation sont fortement encouragés.

Il est approprié d’utiliser le Symbole des Apôtres pendant les saisons de Carême et de Pâques afin d’être en solidarité avec les catéchumènes.

Veuillez noter que la célébration de la Veillée pascale ne doit pas commencer avant 20h.

Pour les remarques générales pour le temps du Carême, voir les pages 195-197 de l’Ordo.

Je vous souhaite un bon temps de Carême.

Toutes les questions peuvent être envoyées à chancellerie@ottawacornwall.ca ou au 613-738-5025, poste 292.


[1] Ceci est en règle avec les canons 87 et 88 et avec le Décret no 8, par. 4 des «Normes complémentaires au Code de droit canonique 1983» émis par la Conférence canadienne des évêques catholique


Version PDF

0 Comments

Add a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *