Message de Pâques 2019 de l’archevêque d’Ottawa

 « Il vit, le Christ. »
Voilà les premières paroles que le pape François adresse aux jeunes dans son exhortation apostolique post-synodale.

Et le Pape d’ajouter, « le Christ [est] notre espérance et il est la plus belle jeunesse de ce monde. Tout ce qu’il touche devient jeune, devient nouveau, se remplit de vie. »

Ces paroles reprennent essentiellement le même message que les anges ont annoncé aux femmes qui se sont rendues au tombeau de Jésus le premier matin de Pâques : « Pourquoi cherchez-vous le Vivant parmi les morts ? Il n’est pas ici, il est ressuscité.» (Luc, 24, 1-12)

Après la Résurrection, nous pouvons affirmer que Jésus et la mort sont incompatibles. Le Ressuscité partage la vie éternelle auprès de Dieu le Père et il nous offre cette même vie éternelle à nous tous qui croyons en lui.

Les « deux hommes [qui] se tinrent devant elles en habit éblouissant » annoncent la venue d’un monde nouveau. Ces messagers de Dieu rappellent à ces femmes comment Jésus leur a souvent parlé du plan de Dieu, de la souffrance et de la mort à travers lesquelles il devait passer :
« Rappelez-vous ce qu’il vous a dit quand il était encore en Galilée : Il faut que le Fils de l’homme soit livré aux mains des pécheurs, qu’il soit crucifié et que, le troisième jour, il ressuscite.” »

Dieu a tenu promesse, il a manifesté sa toute-puissance. Néanmoins, ses disciples ont eu peine à y croire. Ils croyaient probablement que la résurrection ne surviendrait qu’à la fin des temps.

Le matin de Pâques, Pierre fut surpris de ce qui était arrivé; il n’en revenait pas de voir que tout ce que Jésus avait dit se soit déroulé comme il l’avait annoncé.

En apercevant le linceul abandonné, Pierre fut tout étonné mais il n’arrivait pas encore à croire que Jésus était encore vivant. Cela ne se produit que lorsqu’il rencontra le Ressuscité plus tard cette même journée. Sa rencontre avec Jésus l’a transformé. Il devint plein de vie.

Le pape François nous dit qu’il peut en être de même pour nous aussi, « Il vit et il te veut vivant ! Il est en toi, il est avec toi et jamais ne t’abandonne. Tu as beau t’éloigner, le Ressuscité est là, t’appelant et t’attendant pour recommencer. Quand tu te sens vieilli par la tristesse, les rancœurs, les peurs, les doutes ou les échecs, il sera toujours là pour te redonner force et espérance. »

En ces jours de Pâques, mon plus grand souhait c’est que vous laissiez le Christ s’approcher de vous et que vous le laissiez transformer vos désirs et vos besoins. Il en est de même pour tous ceux et celles qui vous sont chers. Ensemble, partageons avec les autres cette relation que nous avons renouvelée avec le Christ et qui demeure bien vivante en nos cœurs.

Joyeuses Pâques !

Terrence Prendergast, s.j. Archevêque d’Ottawa

✠ Terrence Prendergast, s.j.

Archevêque d’Ottawa

0 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *