Réflexions en ce temps de la COVID-19

Chers frères et sœurs,

Aujourd’hui, à la cathédrale Notre-Dame, je vais célébrer la messe chrismale au cours de laquelle les saintes huiles (pour les malades, les catéchumènes et le saint chrême) qui seront utilisées dans nos célébrations de l’onction des malades, du baptême et de la confirmation, pour l’ordination des prêtres et des évêques, et la consécration des églises et des autels. C’est une célébration extraordinaire de l’église locale, que nous sommes contraints de célébrer très modestement cette année en raison des restrictions imposées par la COVID-19 sur les rassemblements. Seuls les prêtres de ma résidence y participeront, en présence d’un chantre et d’un lecteur.

L’un des moments dramatiques que je chéris à la messe chrismale est le renouvellement par les prêtres des promesses sacrées qu’ils ont faites le jour de leur ordination. À la fin de ce renouveau, les fidèles sont invités à prier pour leurs prêtres et pour moi, leur évêque. Dans ces mots ou des mots similaires, l’évêque dialogue avec les prêtres et le peuple :

Fils très chers, en cet anniversaire du jour où le Christ fit partager son sacerdoce à ses Apôtres et à chacun d’entre nous, voulez-vous, devant votre évêque et le peuple de Dieu, renouveler les engagements que vous avez pris ?

Les prêtres répondent ensemble : Oui, je le veux.

Voulez-vous vivre toujours plus unis au Seigneur Jésus et chercher à lui ressembler, en renonçant à vous-mêmes, en étant fidèles aux engagements attachés à la charge ministérielle que vous avez reçue, par amour du Christ et pour le service de son Église, au jour de votre ordination sacerdotale ?

Les prêtres : Oui, je le veux.

Voulez-vous être les fidèles intendants des mystères de Dieu par l’eucharistie et les autres célébrations liturgiques, et annoncer fidèlement la parole de Dieu, à la suite du Christ, notre chef et notre pasteur, avec désintéressement et charité ?

Les prêtres : Oui, je le veux.

Ensuite, tourné vers le peuple, l’évêque poursuit : Et vous, mes frères et sœurs, priez pour vos prêtres : que le Seigneur répande sur eux ses dons en abondance, afin qu’ils soient les fidèles ministres du Christ souverain Prêtre, et vous conduisent à lui, l’unique source du salut.

Le peuple : Seigneur, écoute-nous, Seigneur; exauce-nous.

L’évêque : Priez aussi pour votre évêque: que je sois moi-même fidèle à la charge apostolique qui m’a été confiée; que je sache mieux tenir au milieu de vous la place du Christ qui est Prêtre, Bon Pasteur, Maître et Serviteur de tous.

Le peuple : Seigneur; écoute-nous, Seigneur; exauce-nous.

L’évêque : Que le Seigneur nous garde les uns et les autres dans son amour; qu’il conduise lui-même les pasteurs et leur peuple jusqu’à la vie éternelle.
Tous : Amen.

Pour de bonnes raisons, l’évêque peut anticiper la date de la Messe chrismale qui se tient normalement pendant la Semaine Sainte (comme nous le faisons pour l’archidiocèse d’Ottawa cette semaine). L’évêque peut également décider, pour le bien pastoral de son peuple, de transférer la date de la Messe chrismale à une occasion plus appropriée. J’ai donc décidé de célébrer la messe pour le diocèse d’Alexandria-Cornwall quelque 3 à 6 semaines après la levée de la restriction sur les rassemblements due au virus Corona. Nous la célébrerons avec joie à la cathédrale St. Finnan d’Alexandria à un moment plus opportun.

Joignez-vous à moi et aux fidèles de nos deux diocèses pour prier aujourd’hui et attendez avec espoir ce jour glorieux où nous prierons ces mystères avec une fête solennelle.

Que Dieu vous bénisse. ✠Terrence

✠Terrence Prendergast, s.j.

Archevêque d’Ottawa

0 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *